Journées d’échanges Interco’ Outre-mer & Lamballe Communauté

A propos

journees-echanges-960

Pendant trois jours, une délégation de Interco ‘Outre-mer s’est déplacée sur le territoire de Lamballe Communauté (situé sur le Département des Côtes d’Armor) sur proposition de son Président Loïc CAURET, également Président délégué de l’AdCF.

Journées Interco’ Outre-mer & Lamballe Communauté-Programme- Mai 2016

L’objectif de ce déplacement était double :

  • Permettre aux membres de Interco’ Outre-mer de découvrir un nouveau territoire et de profiter d’expériences dans des domaines et problématiques communs.
  • Présenter les spécificités d’Outre-mer à nos collègues du territoire national et ainsi initier des échanges avec les élus et les administratifs des communautés accueillantes.

Nous avons été chaleureusement accueillis par Lamballe Communauté et les travaux se sont avérés fructueux pour l’ensemble des participants.

Les interventions ont été d’une grande qualité. Celles-ci font la force de nos débats et réflexions au sein d’Interco’Outre-mer. C’est ainsi que nous remercions l’ensemble des intervenants, qu’il s’agisse des élus et administratifs de Lamballe Communauté, des membres de la COOPERL, de la Directrice des Services de l’Environnement et de l’Assainissement du Conseil Départemental du Val de Marne, le Pays Saint-Brieuc ainsi que les différents intervenants de Interco’ Outre-mer.

Ces journées ont été d’autant plus enrichissantes que nos fidèles « partenaires » ont une fois de plus répondu présents. En effet, l’AdCf et l’ANEL se sont associés à nos travaux et je les remercie également profondément pour la qualité de leurs interventions.

Les récents évènements climatiques en métropole nous rappellent combien, même si nous tentons de répondre au mieux aux besoins de nos territoires, des évènements aléatoires, très difficilement maitrisables, viennent compliquer la tâche dans notre volonté de développement moderne, harmonieux, adapté et sécurisé.

C’est pourquoi nos échanges entre Communautés différentes sont essentiels, pour mieux répondre à des problématiques individuelles ou communes, passées ou à venir… pour mieux comprendre mais aussi pour exposer des solutions et des réponses adaptées qui ont fait leur preuves et qui sont désormais de véritables atouts sur nos territoires respectifs.

En tant que Président de Interco’ Outre-mer,  je suis heureux que ces échanges puissent avoir lieu dans le cadre de cette entité que nous voulons dynamique et généreuse dans les débats.

Pour en revenir plus précisément aux interventions, les journées ont été riches et les débats indispensables au regard du contexte actuel.

En bref…

Le programme, riche, avait pour objectif de présenter différents sujets qui sont les préoccupations du moment de nos Communautés adhérentes.

Les travaux ont débutés par les interventions de Jean-François RAPIN et Nicolas PORTIER (Délégué Général de l’AdCF). La première concernait l’actualité parlementaire et le passeport vert, la seconde les effets de la réforme territoriale sur les intercommunalités.

Nous avons échangé avec les élus de Lamballe sur les thématiques de l’Action Sociale au sein de Lamballe Communauté et de la gestion de la Petite Enfance pour lesquelles Lamballe Communauté s’avère très dynamique.

La Communauté Lamballe nous a également présenté sa politique incitative de gestion des déchets mis en place par elle. Responsabiliser les usagers, favoriser la réduction à la source, agir pour l’environnement, développer le tri sélectif et le recyclage, développer un système plus juste et maîtriser la hausse des coûts… Telles sont les raisons qui ont motivé Lamballe Communauté à mettre en place la Redevance Incitative. A l’inverse, la présentation du cas de la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais concernant le traitement des déchets , à travers l’intervention de Monsieur Jean-Paul FEREIRA, (9ème Vice-président de la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais (CCOG) délégué à l’environnement, Maire de Awala-Yalimapo) nous a prouvé combien il est impossible d’adapter des normes européennes à des territoires aussi complexes, tant au niveau de l’étendue de son territoire (50% du territoire Guyanais) que l’état des réseaux routiers et l’éparpillement de la population (env. 82 000 hab.).

La CINOR et le SYDNE nous ont présenté les enjeux en matière d’énergie à la Réunion c’est-à-dire la volonté d’une autonomie énergétique d’ici 2030 (Atteindre 50% de part en énergie renouvelable dans le mix électrique en 2020 et aller vers l’autonomie électrique en 2030) notamment en développant les énergies renouvelables, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) et maitrisant  la demande en énergie (MDE) et enfin en luttant contre la pollution atmosphérique (Air). Suite à cette intervention, Lamballe Communauté nous a présenté son engagement en matière d’économie d’énergie.

La matinée s’est terminée par une intervention de Franck PORCHER (Directeur de l’industrie et de l’Environnement de le COOPERL) sur la méthanisation et s’est ensuite poursuivie l’après-midi par une visite de site. La Cooperl Arc Atlantique est un groupe agroalimentaire français, né en 1966, spécialisé dans la production porcine depuis son origine. Les 2700 éleveurs-adhérents de la Cooperl sont ainsi les propriétaires du capital social de la coopérative. Lors de la visite sur site, nous avons pu découvrir les activités de la COOPERL reposant sur l’environnement.

Ont également été abordées la nouvelle compétence GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) et les évolutions institutionnelles liées  en s’appuyant sur l’exemple du Val-de-Marne présenté par Anne-Sophie LECLERE.

Le SIEAM est intervenu sur les enjeux de la gestion de l’eau dans le territoire de Mayotte. Après une présentation du SIEAM et de ses compétences (Eau et Assainissement sur l’ensemble du territoire Mahorais), la situation actuelle de Mayotte ainsi que ses défis ont été exposés. L’augmentation des besoins en eau est inévitable en raison de plusieurs facteurs : croissance démographique forte, fort taux d’immigration incontrôlée, augmentation de 3%/an de la consommation d’eau, non maitrise de l’urbanisme (pas d’infrastructure permettant une structure de réseau performante), problème de sécheresse (conséquence du réchauffement climatique)… .L’ensemble de ces facteurs entraînera des besoins en eau au-dessus des capacités actuelles et des infrastructures existantes.

Enfin la CAESM est intervenue pour présenter la problématique des sargasses contre laquelle la Martinique (et la Guadeloupe)  doit lutter depuis 2011. L’échouage de ces algues vertes entraîne des conséquences dramatiques à plusieurs niveaux: sanitaire, économique et environnemental.

La Bretagne a connu également cette problématique d’échouage d’algues vertes. Un retour d’expérience au niveau de la région Bretagne et des solutions envisageables ont été exposées par Jean-Luc BARBO & Wilfried MESSIEZ POCHE, Responsable du service eau-environnement du Pays de Saint-Brieuc

De l’ensemble de ces travaux et échanges, la délégation a décidé de rapporter aux autorités concernées les difficultés rencontrées, voir les situations inextricables auxquelles certaines de nos communautés adhérentes, voir territoires, sont confrontés. Il a donc été décidé de rédiger quatre motions à soumettre aux autorités compétentes :

1/ Motion sur les sargasses 

2/ Motion sur la situation en termes d’éducation à Mayotte 

3/ Motion sur les enjeux de la gestion de l’eau sur le territoire de Mayotte

4/ Motion sur la situation du territoire de la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais concernant le traitement des déchets 

 

Je tiens à rappeler également que notre prochaine manifestation se déroulera à Mayotte dans le courant du mois de juin 2017. En attendant, il est prévu un déplacement avant la fin de l’année 2016 pour rencontrer nos collègues Mahorais afin de mieux cerner les difficultés auxquelles ils doivent faire face du fait de l’organisation récente de leur territoire en intercommunalité.

Eugène LARCHER,

Président de Interco’ Outre-mer

Remerciements

Interco’ Outre-mer à remercier plus particulièrement:

Loïc Cauret, Président de Lamballe Communauté, Maire de Lamballe, Président délégué et Président de la commission ressources humaines, mutualisation et ingénierie territoriale de l’AdCF

Philippe Hercouët, Conseiller Régional, Vice-président au Développement économique, à l’emploi et au tourisme de Lamballe Communauté

Jean-François Rapin, Sénateur du Pas-de-Calais, Président de l’Association Nationale des Elus du Littoral (ANEL), Conseiller régional Nord-Pas de Calais-Picardie

Nicolas Portier, Délégué Général de l’AdCF

Marie-Christine Cléret, Vice-présidente en charge de l’action sociale de Lamballe Communauté

Didier Yon, Vice-président en charge de l’enfance et de la jeunesse de Lamballe Communauté

Jean-Luc Barbo, Vice-Président en charge du développement durable, déchets ménagers, milieux naturels de Lamballe Communauté

Jean-Paul Fereira, 9ème Vice-président de la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais délégué à l’environnement, Maire de Awala-Yalimapo

Guy Martin, Vice-président de la Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion 

Franck Porcher, Directeur de l’industrie et de l’environnement de la Cooperl

Anne-Sophie Leclere, Directrice des Services de l’Environnement et de l’Assainissement du Conseil départemental du Val-de-Marne

Abdallah Hassani, Vice-président de Interco’ Outre-mer, 1er Vice-président du Syndicat Intercommunal d’Eau et d’Assainissement de Mayotte 

Jacqueline BRUANT, Directrice Générale des Services de la CAESM

Wilfried Messiez Poche, Responsable du service eau-environnement du Pays de Saint-Brieuc

L’ensemble des membres de l’équipe organisatrice de Lamballe Communauté, et plus particulièrement Soizic Hervé, Directrice Générale Adjointe
Services à la Population et Communication

L’ensemble des intervenants

L’ANEL

L’AdCF

La COOPERL


Documents de travail

Retrouvez les différents supports de travaux  et rapports sur http://www.interco-outremer.fr/espace-membre/ ou prendre contact à contact@interco-outremer.fr .